Les règles en triathlon : que faut-il savoir pour votre course ?

Petit à petit la saison des compétitions de triathlon arrive. Vous avez pour objectif de faire votre premier triathlon cette année ? Ou bien vous souhaitez un rafraîchissement des règles après plusieurs années sans avoir pris un départ ? Pas de panique ! La règlementation sportive en triathlon est très dense, si vous souhaitez tous les détails pouvez aller lire les 50 pages du document sur la FFTRI. Pour vous simplifier la vie, dans cet article nous allons vous donner et vous expliquer les règles indispensables à connaître pour que votre prochain triathlon se passe dans les meilleures conditions possibles. C’est parti !

Voici quelques règles à respecter lors de votre prochain triathlon :

1) Step by step

Avant le départ la première étape est de récupérer son dossard. Vous devez présenter une licence de triathlon valide ou prendre un pass journée (cela revient à prendre une licence à la journée) avec un certificat médical (à télécharger en pdf sur le site de la fédération de triathlon juste ici) confirmant que vous ne présentez aucune contre-indication à la participation des épreuves de triathlon en compétition. Une fois votre dossard récupéré, vous pouvez aller déposer votre vélo et vos affaires dans la zone de transition.

L’entrée est contrôlée par un arbitre qui veille à ce que votre matériel soit conforme à la pratique du triathlon. Il vérifie notamment vos bouchons de vélo, l’attache de votre casque maintient bien votre tête et si votre dossard est bien fixé à votre ceinture. Pensez à préparer ces éléments avant votre entrée afin de ne pas perdre trop de temps. Vous posez vos affaires à l’emplacement indiqué par votre numéro de dossard généralement. Il ne faut rien laisser trainer en dehors de la zone qui vous est réservée. Certains organisateurs fournissent des bacs de rangement afin de permettre aux athlètes d’y déposer leurs effets personnels pendant les transitions. Une fois l’heure passée vous n’avez plus le droit d’accéder à la zone de transition pendant l’épreuve. Il est donc impératif de ne rien oublier !

Sachez que pour les triathlons distances S les prolongateurs longs sont interdits, ils ne doivent pas dépasser la longueur de vos manettes de freins. Les arbitres contrôlent la longueur avec une planche. Le drafting est autorisé.

Au-delà des formats S, les vélos de contre-la montre et les prolongateurs sont acceptés. Cependant le drafting n’est pas accepté.

2) S’il vous plaît faites preuve de fair-play !

C’est aussi une règle de savoir-vivre mais il faut tout de même la rappeler. Le triathlon c’est « juste » du sport. Veillez à respecter vos concurrents, l’organisation et les bénévoles qui sont là pour que vous passiez un bon moment. Venez faire votre compétition pour vous dépasser, dépasser vos limites mais ne rabaissez pas les autres. Et surtout les bénévoles viennent de leur plein gré (souvent les dimanches matin très tôt !) pour aider l’organisation. Aucun manque de respect envers les bénévoles ou l’organisation ne sera toléré. Cela pourra même vous porter préjudice sur votre course alors soyez calme et détendu !

Si vous n’êtes pas avec une décision d’un arbitre il vaut mieux ne rien dire car l’arbitre est le seul juge et sa décision ne peut être contestée. Keep calm !

3) Bienvenue dans la machine à laver et son équipement

Avant le début de l’épreuve, les organisateurs vous diront quelle est la température de l’eau. La température de l’eau peut vous imposer ou non le port de la combinaison néoprène. Vous devez donc prévoir votre matériel en fonction. Certains non-nageurs seront content dès qu’elle est autorisée, d’autres plutôt bons nageurs préfèrent quand elle n’est pas autorisée pour profiter de leur avantage.

  • Si la température de l’eau est en dessous de 16 °C, vous n’aurez pas d’autre choix que de porter une combinaison d’une épaisseur maximale de 5 mm
  • Si la température de l’eau est entre 16 °C et 24 °C, vous pourrez librement choisir de porter une combinaison néoprène ou non
  • Si la température de l’eau excède 24,5 °C, aucune combinaison néoprène n’est autorisée.

Le départ en natation peut se faire en mass start c’est-à-dire tous d’un coup ou bien en rolling start ce qui signifie un départ par vague et donc moins de participants en même temps dans l’eau. Pendant la natation, vous êtes autorisé à « drafter », à prendre la vague du nageur qui est à côté de vous ou devant vous mais aucune tentative de coups ou de noyade n’est autorisée. Le triathlon est un sport d’endurance et non un combat de boxe !

Cela semble évident, mais le parcours a été prévu pour que vous le respectez. Vous devez nager autour des bouées. Il est interdit de couper le parcours et d’esquiver une bouée pour éviter les concurrents devant vous qui vient s’y concentrer. Bienvenu dans la machine à laver…

4) Dans la zone de transition, le ménage tu feras

A la transition, vous devez respecter le sens de circulation imposé dans le parc à vélo. Vous retirez vos affaires de natation pour les poser à votre emplacement. Attention ! N’oubliez pas de bien ranger vos affaires, si elles ne sont pas à la bonne place ou si elles dépassent, vous risquez une pénalité ! Assurez-vous de laisser votre espace propre pour la prochaine transition.

5) Ne roulez pas dans la zone de transition

Vous devrez attendre d’être complètement hors de la zone avant de monter sur votre vélo. En général, vous apercevrez une ligne marquée au sol à la sortie du parc (la distance dépend de la configuration de la course). Une fois franchie cette ligne, vous pourrez monter sur votre vélo et commencer à pédaler. Des arbitres sont positionnés à cet endroit pour faire respecter cette règle.

A la fin de votre partie vélo, vous devez descendre AVANT la ligne de démarcation. Préférez peut-être descendre en sécurité quelques mètres avant plutôt qu’obtenir une pénalité ! Vous rejoignez ensuite votre emplacement pour effectuer votre transition vélo-course à pied.

6) Le casque accroché tu rouleras

Lors de la première transition, mettez votre casque en premier pour être sûr de ne pas l’oublier. Vous pouvez le poser sur le guidon pour y penser dès que vous arrivez. N’oubliez pas non plus votre ceinture porte dossard avec le dossard positionné vers l’arrière afin qu’il soit visible des arbitres.

7) Ne draftez pas (sauf si cela est autorisé) !

Sur certaines courses, le drafting est autorisé, sur d’autres, il est totalement interdit. Il est donc conseillé de vous renseigner en amont, au moment de votre inscription. Ces règles varient généralement en fonction des formats de dossards. Ainsi, le drafting peut être autorisé sur les formats XS, S et M, vous pourrez donc rouler dans le peloton avec les autres concurrents. En revanche il est interdit sur les formats L, XL et XXL. Si vous participez à une épreuve de triathlon dans laquelle le drafting est interdit pendant l’épreuve de cyclisme, vous observerez les distances réglementaires avec vos concurrents. Ses distances sont de 12 mètres derrière le prochain coureur et 3 mètres sur chaque côté. Lorsque vous voulez dépasser un cycliste, vous devrez procéder aussi rapidement que vous le pouvez. En effet, il faut impérativement éviter que votre geste ne soit considéré comme du drafting. Par politesse, mais également pour rester dans les règles si vous faites doubler, ralentissez le rythme afin de retrouver rapidement une distance de 12 m entre vous et le coureur qui vient de vous dépasser.

8) Roulez à droite !

Les parcours vélo ne sont pas tous fermés à la circulation. Pour votre sécurité et celle des autres participants et des autres usagers de la route, vous devez respecter le code de la route comme si vous étiez à l’entraînement. Bien sûr vous pouvez doubler mais rappelez-vous que vous avez 15 secondes pour dépasser.

9) De l’arrivée en course à pied, tu profiteras !

Lors de votre transition vélo-course à pied, vous devez passer votre dossard à l’avant. Il est possible que le beau temps soit de la parties et les températures élevées, l’envie d’ouvrir votre trifonction peut vous passer par la tête pour ventiler un peu plus. Sachez cependant qu’il faudra la refermer au passage dans la zone d’arrivée car certains organisateurs peuvent sanctionner les coureurs dont la trifonction descend en dessous du thorax. Enfin, il paraît évident comme dans toutes épreuves sportives qu’une aide extérieure est interdite. Vous disposez des ravitaillements à vélo et en course à pied si besoin. Un ravitaillement hors zone peut vous causer une disqualification. Le ravitaillement personnalisé peut être autorisé sur les épreuves formats L, XL et XXL dans une zone spécifique prévue par l’organisation.

10) Garder vos déchets pour vous !

Si vous êtes pris en flagrant délit en train de jeter vos emballages de gel ou des emballages de barres, premièrement vous prendrez des minutes de pénalité et deuxièmement c’est une question de respect de l’environnement. A l’entraînement vous ne jetez pas vos emballages par terre ? Les trifonctions disposent souvent de poches dans lesquelles vous mettez vos gels et barres alors elles peuvent aussi accueillir vos déchets jusqu’à l’arrivée. Même si vous avez de petites poches, ce n’est pas une raison pour polluer la nature…

Maintenant vous connaissez toutes les règles du triathlon pour partir serein lors de votre prochaine épreuve !

Partager cet article :

Suivez notre actualité

Inscrivez vous à notre lettre aux triathlètes !

Découvrez tous nos conseils pour réussir vos entraînements et compétitions de triathlon : plans d’entraînements, nutrition, préparation, équipement… nous vous parlons de tout !

Webinaire - Les séances indispensables à ta progression

Découvrez notre nouveau webinaire : vous aspirez à améliorer vos performances, à vous entraîner de manière efficace et à apporter de la variété à vos séances d’entraînement? Ne cherchez pas plus loin!